aleph99.info

1960 : aux Nations Unies, Fidel Castro consomme la rupture avec les États-Unis

25 septembre 2010 | Mis à jour : 12 février 2015     Lien permanent      Partager

Septembre 1960 : l’arrivée des révolutionnaires cubains pour l’assemblée générale des Nations Unies à New York déchaine les passions. Fidel Castro et ses barbus relogés dans un hôtel à Harlem provoquent l’Amérique en s’affichant avec le soviétique Khrouchtchev et les grandes figures des pays non alignés. Le 26 septembre, à la tribune de l’assemblée générale, le leader cubain prononce un discours de 4 heures en faveur du tiers-monde et dénonçant l’impérialisme des États-Unis. La rupture entre les deux pays est définitive

Commentaire & réalisation : Jakob Schlüpmann  -  © 2010

Derniers sujets HISTOIRE(S) :

Une sélection des archives d'aleph99.info :