aleph99.info

Le mouvement flamand : de la défense de la langue à l’État fédéral

18 juin 2010 | Mis à jour : 25 septembre 2012     Lien permanent      Partager

Né en réaction à la domination du français dans la nouvelle Belgique indépendante du 19ème siècle, le mouvement flamand d’abord culturel obtient l’instauration du bilinguisme en 1898. Mais la persistance de l’hégémonie du français, langue de l’élite et de promotion sociale, pousse la bourgeoisie flamande naissante à revendiquer l’unilinguisme dans les régions du nord. En 1932, le parlement vote l’établissement d’une frontière linguistique mouvante en fonction des recensements de population. Mais après la seconde guerre mondiale, la progression du français en particulier autour de Bruxelles conduit les municipalités flamandes à refuser le volet linguistique des recensements. Sous la pression des nationalistes flamands la frontière linguistique devenue politique est figée par la loi en 1963 et l’État Belge se fédéralise.

Commentaire & réalisation : Jakob Schlüpmann  -  © 2010

Derniers sujets HISTOIRE(S) :

Une sélection des archives d'aleph99.info :