aleph99.info

Le putsch d’Alger du 13 mai 1958 et la fin de la IVème République

12 mai 2008 | Mis à jour : 4 juillet 2017     Lien permanent      Partager

Le 13 mai 1958, à Alger, une manifestation pour dénoncer les exactions du FLN et pour rejeter un nouveau gouvernement à Paris accusé de vouloir négocier avec les nationalistes algériens tourne à l'émeute. L'armée fraternise avec les manifestants et installe à la tête de l'Algérie un Comité de Salut public conduit par les généraux rebelles Massu et Salan. Tandis que les militaires grondent et que Paris redoute un soulèvement, les gaullistes font acclamer le général de Gaulle depuis Alger. Sous la pression populaire et la menace insurrectionnelle, le parlement cède finalement fin mai. Le général est investit président du Conseil avec les pleins pouvoirs pour régler la question algérienne et préparer une nouvelle constitution.

Commentaire & réalisation : Jakob Schlüpmann  -  © 2008

Derniers sujets HISTOIRE(S) :

Une sélection des archives d'aleph99.info :